Accueil > Blogue > Inscriptions racistes à Bédarrides

[Blogue] Inscriptions racistes à Bédarrides

samedi 14 février 2015

Bédarrides, le 2 février 2015

Madame la Députée du Vaucluse,
Monsieur le Président du Conseil général de Vaucluse,
Monsieur le Conseiller général du canton de Bédarrides,
Monsieur le Président de la communauté des communes des pays de Rhône et Ouvèze,
Monsieur le Maire de Bédarrides,

Depuis près de trois semaines, des inscriptions racistes « Non à l’islam » sont visibles sur les bordures de rives en béton de la RD 907, entre le carrefour giratoire des Verdeaux et le carrefour de l’avenue de Rascassa à Bédarrides, de part et d’autre de la chaussée et du pont enjambant l’autoroute A7.

Je veux vous faire part de mon indignation de constater que, jusqu’à ce jour, aucun des services en charge des voiries, à quelque titre que ce soit, ni qu’aucune autorité politique ayant le pouvoir ou l’influence nécessaire n’ait apparemment jugé bon de faire effacer rapidement ces inscriptions abjectes.

Je suis profondément atterré que, après les sanglants attentats des 7, 8 et 9 janvier dernier, et alors que la plupart des responsables politiques de notre pays en appellent à l’unité nationale – à l’exception notable de ceux du Front National – des insanités stigmatisant une partie de nos compatriotes et jouant sur des amalgames scandaleux puissent souiller les murs de nos villes sans que personne, semble-t-il, n’agisse pour les faire disparaître.

Je m’inquiète de l’image déplorable de mon village qui est ainsi servie à nos concitoyens pour la plus grande satisfaction des semeurs de haine et d’exclusion locaux.

Je vous prie d’agréer, Madame et Messieurs, l’expression de mes sentiments distingués.
Marc Leblanc


Mise à jour du 14 février 2015

J’ai pu constater hier matin que les inscriptions avaient été effacées.

JPEG - 426.1 ko
Réponse de Monsieur le Maire de Bédarrides

Ce matin, j’ai reçu un courrier de Monsieur Christian Tort, Maire de Bédarrides, pour m’en informer. Tout rentre donc dans l’ordre, en somme, un mois après que nos fachos se sont défoulés sur les murs de la ville.

Je ne peux cependant pas m’empêcher d’éprouver une certaine amertume : il aura fallu un bon mois pour que quelqu’un donne des instructions et encore, parce que quelques simples quidams ont fait connaître leur indignation. Je serais donc un de ces rares citoyens qui se sont émus, moi qui suis athée et le revendique ? Mais les musulmans qui passent par là, ils ne disent rien ? Non plus ceux qui ne partagent pas cette haine ? Combien d’autres Bédarridais qui ont réagi ? Pas un seul élu, y compris d’opposition, qui aurait vu ou entendu parler de ces insanités ? Pas même un seul flic ou gendarme pour les signaler ? Pas d’instituteur, non plus ? Ce n’est pas leur boulot à ces braves gens, n’est-ce pas ! Pourtant dans certaines régions, certains n’hésitent pas à envoyer des enfants de 8 ans au commissariat pour « apologie du terrorisme », sous les applaudissements nourris de la ministre de l’Éducation nationale ! L’apologie de la haine, c’est quand même moins grave, il est vrai. Alors, ça ne gêne personne. C’est tellement normal de stigmatiser des gens qui n’osent pas se défendre. Combien sommes-nous pourtant à prendre cette route chaque jour ?

Disons que je m’interroge et que je suis un tantinet écœuré. Pour moi, il n’y a aucune raison de laisser faire. Ne rien dire, c’est être complice !


Mise à jour du 15/02/2015

Certaines personnes m’ont gentiment fait savoir qu’elles avaient réagi. Merci à elles. Je reconnais qu’il était très prétentieux de ma part d’imaginer être l’exception dans ce petit monde d’indifférence, voire de compromission. Je les prie donc d’excuser ce petit excès. Mes chevilles vont mieux, du coup. Mais je crains que, malheureusement, nous n’ayons pas de quoi monter ne serait-ce qu’une petite fanfare pour réveiller les consciences bédarridaises endormies. Cependant, si je me trompe, je ne pourrai que m’en réjouir.

Portfolio

RD 907 - Bédarrides-Sorgues - côté droit RD 907 - Bédarrides-Sorgues - côté gauche Courrier RD 907 - Bédarrides-Sorgues - côté gauche

Vos commentaires

  • CARLONI Christian
    Le 15/02/15

    Bonjour Marc,

    Bravo et félicitations pour ton action et tes prises de position courageuses, humaines et humanistes que je partage totalement.
    Pour ce qui est de notre village, il est malheureusement passé sous influence F haine et les comportements les plus ignobles se "libèrent".
    Pour moi les responsabilités de cet état de fait sont multiples : ancienne municipalité et majorité municipale actuelle (droite + extrême droite) sont complices dans la continuité du laxisme ou de l’activisme.
    - Monsieur le Maire actuel n’ose pas dans sa réponse à ton courrier reprendre ton expression "inscriptions racistes", prisonnier qu’il est d’un très grand nombre de ses colistiers. Il serait intéressant de savoir enfin "officiellement" leur répartition entre républicains et fascistes.
    - Monsieur le Maire précédent préfère "copiner" avec ses collègues de l’institut ASPEN ( président de l’U.J.P., etc ) ou Madame LEPAGE, etc...et noyer le poisson sur sa gestion humaine et financière de la Commune !
    Je redoute le déroulement et le résultat des prochaines élections départementales.
    S’il n’y a pas de sursaut républicain à tous les niveaux je crains le retour durable du fascisme, d’un fascisme souriant bien qu’ exécrable qu’ il sera difficile de combattre et d’abattre !
    Reçois mon Cher Marc l’assurance de mon amitié sincère.
    Christian

  • @Ficanas84
    Le 15/02/15

    Bonjour Christian et merci pour ta contribution.

    Juste une précision : l’expression « inscriptions racistes » est reprise dans l’objet de la lettre du maire. Ça n’enlève rien cependant à ton commentaire, que je partage, sur les orientations d’une partie de la majorité actuelle.

    Quant à l’ancienne, j’aimerais en discuter de vive voix un de ces jours.

    Amitiés,
    Marc

    PS : la modération a priori a pour but d’éliminer l’invasion de publicités intrusives au moins temporairement, le temps de trouver un système fiable pour les barrer. Je ne censure pas les vrais contributeurs.

    Qu’on se le dise.

  • christian carloni
    Le 15/03/15

    Pour compléter le post précédent et expliciter la coresponsabilité des deux derniers Maires de Bédarrides je dois à la vérité de dire que pendant la campagne des municipales 2014 Monsieur le Maire sortant pourtant affiché DVG soutenu par une infime minorité de colistiers, sollicité par le responsable local FN, (viré par MMLP et responsable du PDF depuis) était disposé à l’accueillir sur notre liste ou il leur avait réservé quelques places. Il a fallu qu’une forte majorité de l’équipe s’y oppose pour que cette compromission honteuse soit abandonnée. Tu as autour de toi des personnes dignes de foi qui peuvent te confirmer la véracité de ce que j’avance.
    Pour ce qui est du Maire élu affiché DVD, les choses étaient claires dés le début : sa liste était ouverte à tous, « des communistes aux Frontistes » et surtout aux déçus et aux ennemis féroces que Monsieur le Maire sortant a réussi à se créer au fil de son unique mandat de 5 ans. La morgue, l’ironie méchante, le sentiment de toute puissance et de supériorité sur tout et sur tous ont eu plus de poids qu’un bilan réussi au niveau des réalisations et de leur utilité pour le village et ses habitants. Je n’en dirai pas autant de la situation financière léguée à son successeur à qui il a « chargé la barque » (cf emprunt de 253 k€ souscrit en janvier 2014, non adossé à un investissement...)

  • Meg Anne
    Le 02/05/15

    Bonjour Marc,

    Je viens de lire votre lettre et je vous en remercie de la part de tous les musulmans. Je vis à Bédarrides depuis plus de 10 ans. J’ai un petit garçon de 20 mois qui lui a des origines marocaines. J’espère pour lui qu’en grandissant il ne soit pas dérangé par ce genre de choses. Je lui apprendrai avant tout la liberté d’expression dans les deux sens mais surtout dans le respect et l’intelligence. J’espère quand même que les Bédarridais changeront un peu leur mentalité ou du moins verront les choses différemment. Vivons dans l’amour et la joie on ne sait pas ce que nous réserve demain. Pour le moment nous n’avons jamais eu de soucis sûrement parce que nous sommes discrets et surtout respectueux.

    Cordialement.

  • @Ficanas84
    Le 02/05/15

    Merci Meg Anne,

    Je l’espère très sincèrement aussi, pour votre petit garçon comme pour vous-mêmes.

    Mais, malgré l’image que donnent de notre village ces inscriptions et les préjugés de certaines personnes, il y a aussi fort heureusement des Bédarridais qui connaissent le sens des mots tolérance et laïcité et qui se fichent de savoir en quel dieu chacun croit ou pas.

    Il nous faut cependant être vigilants pour préserver ces principes qui devraient pourtant être si simples à comprendre.

    Bien à vous.

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0