Accueil > Blogue > Contrôle technique moto : Le CISR renonce

FFMC

[Blogue] Contrôle technique moto : Le CISR renonce

vendredi 15 février 2008

Pas besoin d’être motard pour se rendre compte que la politique française de sécurité routière n’a ni queue ni tête.

Mais à la différence de la plupart des autres usagers de la route, les motards savent se mobiliser pour ruer dans les brancards et contester les mesures les plus scandaleuses.

La menace d’un nouveau branle-bas de combat semble avoir poussé le gouvernement à la prudence. Réjouissons-nous en !

Cela fait longtemps que je considère le contrôle technique comme une vaste fumisterie surtout destinée à rapporter du fric à quelques chaines spécialisées. Après tout, il n’a jamais empêché aucune panne et la plupart du temps mes vieilles trapanelles le passaient avec "succès" car elles étaient bien entretenues (par moi).

Depuis que je milite à la FFMC, la position n’a pas varié : Un contrôle technique moto ne sert à rien car nous ne pouvons pas nous permettre de prendre la route avec une bécane mal entretenue. Pour nous, c’est la cata assurée. Et vu le pognon que cela nous coûte, pas la peine d’aller voir un contrôleur qui, de toute façon, ne résoudra pas d’éventuels problèmes.

Depuis juillet 2007, nous savions que l’idée du CT moto revenait à l’ordre du jour. Au Mondial du 2-roues, en septembre, à Paris, Autosur avait même poussé l’abnégation jusqu’à présenter un banc de contrôle (Motosur), censé prévisager le futur nec plus ultra de la sécurité des deux-roues motorisés (DRM). Sans grand succès, faut reconnaître.

C’est dire si nous fourbissions nos armes. Études à l’appui, nous avons monté notre argumentaire, informé le réseau des antennes, fait monter la pression peu à peu. Jusqu’à rencontrer différents acteurs du monde moto pour prendre la température et affiner nos positions. Jusqu’à rencontrer le député du Vaucluse, Thierry Mariani, auteur d’une proposition de loi (sur commande) et qui ne cache même pas qu’il ne connaît pas grand chose au problème ni que sa proposition lui a été grandement suggérée par les professionnels du contrôle. La seule chose qu’il sait, ce monsieur, c’est que, en gros, ça peut pas faire de mal. Quel argument !

Paraitrait même que ce serait une mesure d’équité envers les automobilistes. Pardon ? Qu’entends-je ? Mais, monsieur, je suis aussi automobiliste et je ne trouve pas si équitable de me faire raquer encore plus. D’autant que si les autres automobilistes s’étaient un peu plus bougés, le contrôle technique aurait été servi en suppositoire à ses promoteurs depuis bien longtemps !

Paraitrait aussi que ça devrait pas coûter trop cher. Tu parles, débourser 30 ou 50 € pour faire contrôler l’usure des pneus, effectivement, c’est pas que ce soit cher, c’est carrément du vol !

Parce que le plus beau de l’histoire, c’est que ceux-là même qui poussaient à la roue pour lancer l’idée de génie, dès qu’il s’est agi d’en contenir le coût - pour pas énerver encore plus une opinion publique devenue chatouilleuse sur le sujet du pouvoir d’achat - ces bienfaiteurs de la motardie ont fait la moue. Pas rentable dans ces conditions le CT moto.

Alors, on range l’idée sous la pile et on attend des jours meilleurs. Que Sarko remonte dans les sondages, d’abord. Ça, on n’est pas vraiment pressé. Ou qu’on immatricule les cyclos : Paraît que tout ce remue-ménage, c’était pour eux. Rendez-vous en juillet 2009.

Petite victoire donc.

Mais à côté de ça, l’imagination ne semble décidément pas encore au pouvoir. Encore plus de répression. 500 radars par an pendant 5 ans. Des éthylotests anti-démarrage. Interdiction de vendre de l’alcool dans les stations services. Confiscation des véhicules. etc.

Et puis, simplification du permis. Ca promet ! Remarquez, tant qu’il y a de la répression pour pallier les insuffisances de la formation, on est sauvés. Et les caisses de l’État aussi par la même occasion.

Bref, que des valeurs sûres qui font tant plaisir aux champions de la sécurité routière bien pensante, LCVR en tête. Presque pour eux, c’est encore trop mou.

Pas de quoi pavoiser, en plus, avec l’objectif de réduire de moitié le nombre de morts chez les utilisateurs de DRM. Z’ont qu’à faire des boitàroues avec des carrosseries en mousse !

Donc, ouvrir les yeux car ont va sûrement assister à de nouvelles averses de bonnes idées à deux balles qui vont certainement nous énerver encore un peu.

Pour en savoir plus

- Le site de la FFMC Nationale
- Les dossiers des Motards en Colère
- MotoMag.com
- Le blogue de la Mutuelle des Motards
- Le site de la FFMC 84
- Le bloc-note de la FFMC 84
- Le site de la FFMC 44
- Le blog à Guillaume, ici ou
- Le blog Machin

Blogue | Suivre la vie du site RSS 2.0